Voyager c’est apprendre

Voyager c’est avant tout faire confiance.

Lorsque vous êtes sédentaires, chaque petit tracas du quotidien est résolu car vous savez où se trouve l’accès à leurs résolutions. Le voyage change la donne. D’abord, vous découvrez de nouveaux pépins. Une maison ne roule pas et les ennuis mécaniques n’existent pas. Ensuite, elle ne bouge pas donc vous n’avez pas à redécouvrir les lieux. Les déplacements, le changement de langue, de coutumes, de façon de faire vous poussent à lâcher-prise et faire confiance.

Prenons l’exemple de rechercher du gaz.

En Espagne 🇪🇦, ce fut une épreuve marquante et éprouvante. On pourrait croire que l’Espagne, plus proche culturellement mais en réalité non. En Espagne, les shop nous demandaient un bail locatif pour vendre une bouteille. Évidemment, aucun ne voulait recharger notre bouteille française. Il nous a fallu trouver, après plusieurs essais, une personne empathiques la nuit en hiver pour nous vendre une bouteille. Je vous épargne la recherche des embouts. Vous finissez par repartir avec votre bouteille espagnole pleine et votre bouteille française vide (non reprise) sur les bras au bout de 3h.

En Albanie 🇦🇱, ils se prennent nettement moins la tête, vous allez dans un shop qui pèse votre bouteille et vous la remplit. 30 minutes plus tard vous êtes repartis. Gaz en bouteille et sourire sur le visage.

En Grèce 🇬🇷, enfin en Crète, vous déposez votre bouteille dans un shop qui vous prévient qu’il envoie votre bouteille pour être rechargée à l’usine. 3jours plus tard, comme convenu, le magasin vous informe que l’usine n’est passée la prendre que quelques heures plus tôt. Le 5e jour, le gérant vous informe que la veille personne dans l’usine de gaz n’a réussi à remplir votre bouteille, qu’ils ont contacté un gars qui va les aider. Dans l’attente de la bonne nouvelle du 6e jour … Ici tout prend du temps. Les gens sont gentils et bien intentionnés mais clairement montres, agenda et rendez-vous sont inutiles. C’est probablement ce qui est le plus difficile à changer pour un français intoxiqué aux heures et planning…

C’est ce que nous appelons entre nous « les joies du voyage ». C’est le plaisir de découvrir les habitudes de vie des gens. En Crète, les habitants vivent plus vieux que les autres en Europe. Les scientifiques pensent que le régime alimentaire (notamment la fameuse salade crétoise) l’explique, je pense personnellement que la façon de vivre l’explique en partie. Ici le stress n’existe pas. Les choses sont faites en prenant son temps. Nous apprenons. Le gaz, comme le reste, est histoire d’apprentissage.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s