La Crète, bilan ðŸ‡¬ðŸ‡·

Nous avons choisi de nous poser quelques jours en Crète. Initialement 5 jours, mais finalement 22 jours.

L’île est belle et même si les distances sont relativement courtes, c’est extrêmement trompeur. L’état des routes, leurs sinuosités et les montagnes rendent les trajets longs malgré les courtes distances.

L’ile est en longueur, d’ouest en est. L’organisation de l’île est simple. Au nord les grandes villes, et une grosse route entretenue pour les relier. Depuis chacune, vous pouvez partir vers le sud, là où sont les réserves, les parcs naturels et les plus belles plages.

Activités

Nous avons 2 activités principales sur l’île. Les visites des sites anciens et les plages idylliques.

Les sites sont sublimes et plutôt bien entretenus. Nous avons vu : le cimetière romain de Matala, le palais du roi à Konossos, la forteresse de Rethymno, le monastère d’Arkadi, l’ile de Spinalonga, l’église orthodoxe Sainte Minas et le château d’Heraklion.

En spots idylliques nous avons vu: la plage de sable rose d’Elafonisi , Agios Nikolaos et la plage de sable rouge de Matala (la fameuse RedBeach).

Nourriture

La nourriture sur l’île est fidèle à sa réputation. Les fameuses salades crétoises, les bons légumes accompagnés de feta. Nourrissant, pas gras. Ce qui change des Burek… Le Burek c’est une sorte de tarte/tourte au fromage ou aux épinards ou à la viande. C’est très riche, très gras et ça vous cale rapidement.
Les crétois sont friands de pieuvres et de poissons frits, nous n’avons pas goûté (vegan nous sommes).

Économie

La plupart des routes que nous avons empruntés sont longées d’oliviers, en ce moment c’est justement la récolte. En Crète, il n’y a que de l’huile extra vierge, la récolte des olives se fait avec une sorte de hérisson du ramoneur qui leur permet d’aller détacher les olives qui tombent toutes dans un filet fin posé au sol autour du tronc. Les Grecs propriétaires terriens arrivent à gagner suffisamment avec ces récoltes pour compléter leurs salaires. À d’autres moments, il y a aussi la récolte du lin.

Culture

Une chose nous étonne depuis que nous sommes en Crète, il n’y a pas d’enfants. ne croisons aucun enfant, pas de parc de jeux, les quelques enfants aperçus sont plutôt des ados lycéens. Est-ce parce que nous ne sommes pas dehors aux heures de sorties d’écoles?

Notez également, si vous aimez l’histoire, l’ile regorge de sites historiques, de lieux insolites et de visites intéressantes.

Trajet

Pour se rendre en Crète si vous n’avez pas de bateau il y a des ferrys. Le trajet de nuit (21h à 6h) avec cabine possible, mais pas obligatoire, sans cabine c’est squatt sur les canapés. Repas non inclus.

Écologie

L’île est relativement propre, évidemment de nombreuses ruines sont visibles un peu partout, ce qui contraste beaucoup avec les nouvelles constructions. Les déchets s’y accumulent par endroit. Mais cela reste nettement mieux que dans d’autres lieux.

Pour les choses moins plaisantes à nos yeux.
Nous n’avons pas apprécié de ne pas pouvoir laisser une poubelle dehors, systématiquement les poubelles sont éventrées par des chats ou chiens errants qui pullulent sur l’île, donc vous avez le choix entre l’odeur dans le camping-car ou le ramassage au petit matin.

Nous avons été très étonné par le plastique sur les plages, incroyables ce qu’il y a comme pailles, bâtonnets phosphorescents usagers, bouteilles ou bouchons. Alors évidemment tout ce plastique est aussi en grande partie ramené par la mer donc les Grecs ne sont pas responsables, ça reste tout de même troublant.

Bon à savoir

Deux choses à savoir en saison hivernale en Crète.

D’abord il y a énormément de vent, c’est d’ailleurs à cause grâce au vent que notre séjour s’est prolongé. Nous avons attendu la livraison d’un lanterneau, nous l’avons posé et nous avons eu quelques aventures …

Ensuite, nombreux villages sont simplement éteints, quasi personne et pas de magasins ouverts. L’île s’agite d’avril à octobre. Ceci dit c’est un avantage pour avoir des coins calmes seuls-au-monde.

Coûts

Le litre de diesel est à 1.5€.

Le plat au restaurant est en moyenne à 7€.

Le stationnement et l’eau sont gratuits.

Le repas préparé dans le camping car revient à 3€ / personne.

Le trajet vers l’île, 495€ A-R pour un camping-car et des cabines.

Conclusion

La Crète nous avons aimé. Les côtes sauvages, les lieux idylliques, le bruit des vagues, la température, l’ensoleillement et les petits villages romantiques.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s